Quand on allait au cinéma pour voir David Bowie en concert

La sortie d’une nouvelle série intitulée « Moi Christiane F. » sur Amazon Prime a dû raviver quelques solides souvenirs chez pas mal d’entre vous qui étiez ados au début des années 80. Tellement solides qu’il est difficile d’en parler, alors si vous avez raté le phénomène, suivez-moi, je vous explique.

Dans le Berlin malmené par la guerre froide à la fin des années 70, deux journalistes réalisent un reportage sur Christiane, une junkie sans-abri de 13 ans, membre d’une bande de drogués qui se vendent pour payer leur dose quotidienne de stupéfiant. Le reportage devenu un livre rencontre un énorme succès et est très vite mis au programme des écoles pour prévenir la jeunesse des ravages de la drogue.

Le projet d’adaptation au cinéma ne tarde pas à voir le jour et David Bowie étant cité par les jeunes dans le livre, accepte d’y jouer son propre rôle au nom de la prévention contre ce fléau qu’il a bien connu mais aussi en tant que Berlinois notoire à l’époque des faits. Voilà qui explique pourquoi en 1981 sort un 33 Tours de David Bowie intitulé Moi Christiane F., droguée, prostituée, qui se vend par camions. Il comprend neuf titres et tourne sur les platines des étudiants qui ont lu le livre et en ont quasiment tous été choqués mais aussi de tous ceux qui sont allés voir le film.

David Bowie

Ce que les producteurs n’ont pas prévu c’est que beaucoup de jeunes ne vont pas se rendre au cinéma pour l’histoire de Christiane et de ses compagnons de misère mais pour entendre une bande originale de Bowie et surtout le voir jouer en concert. Car en effet, au cours d’une scène, Christiane assiste au premier rang à un concert de David Bowie ; on y voit donc toute l’ambiance qui y règne et la fascination de la proximité avec une telle star, son émotion quand il croise son regard alors qu’il chante.

La télévision diffuse alors peu de musique et encore moins d’images de concert rock, la vidéo est encore très rare, tous les jeunes n’ont pas la permission de leurs parents pour se rendre seul du fin fond de leur province à Forest National ou à l’Ancienne Belgique, alors oui, ce film est une occasion unique de voir Bowie en live. C’est quand même incroyable !

Quarante ans plus tard, jour pour jour, reste le souvenir de ce trente-tours qui traîne encore dans beaucoup de discothèques, aujourd’hui à nouveau publié tel quel sur les sites de streaming et peut-être l’une ou l’autre photo dans votre kot ou votre chambre d’ado où l’on voit derrière vous ce poster épinglé au mur. Oui, il est loin le temps où on allait au cinéma juste pour voir David Bowie chanter six minutes dans un film.

Moi Christiane F. David Bowie

Related posts